Etude sur l’utilisation de la télévision

Nouvelles perspectives sur l’utilisation de la télévision aujourd’hui par rapport à l’«avant Covid-2019»

Dans le cadre d’une étude représentative réalisée pour le compte d’Admeira en février 2022, GfK a interrogé les Suisses alémaniques et romands sur l’évolution de leurs attitudes et de leur comportement vis-à-vis de la télévision au cours des deux dernières années. Nous avons croisé les résultats avec les données d’utilisation TV de l’outil de mesure Instar-Analytics de Mediapulse, ce qui nous a permis de tirer des enseignements révélateurs.


Les chaînes Admeira séduisent par la qualité des principaux genres TV

Si nous considérons les genres importants pour le public, nous trouvons aux premières places «Actualités et information», «Documentaires» et «Film.» Nous ne nous intéressions pas seulement à l’importance des différents genres TV pour les téléspectateur·trices, mais aussi à la qualité de ces genres sur dix chaînes sélectionnées (cinq par région linguistique). Enfin, l’exigence de qualité pour des contenus TV de grande qualité a augmenté en Suisse alémanique pour 59% des personnes interrogées et même pour 67% en Suisse romande.

En Suisse alémanique, les résultats montrent clairement que la SRF est de loin la mieux notée par rapport à la concurrence pour les genres «Informations et information» et «Documentation.» Tous genres confondus, l’offre de SRF est très satisfaisante (voir ill. 1).

Illustration 1: «Selon votre évaluation personnelle, quelles chaînes TV jugez-vous satisfaisantes ou très satisfaisantes concernant la qualité des contenus des différents formats/genres d’émission?»

De même, les chaînes premium commercialisées par Admeira en Suisse romande obtiennent une très bonne note. Parmi les quatre genres les plus populaires, la RTS arrive en première position pour l’évaluation de la satisfaction par rapport à la qualité des contenus. TF1 est mieux notée que la concurrence pour tous les genres (voir ill. 2).

Allustration 2: «Selon votre évaluation personnelle, quelles chaînes TV jugez-vous satisfaisantes ou très satisfaisantes concernant la qualité des contenus des différents formats/genres d’émission?»

Si nous analysons les principaux genres dans Instar Analytics (Mediapulse), les chaînes de la SSR sont de loin les plus regardées. Qualité et portée sont corrélées et sont donc en relation directe. La satisfaction attestée par les personnes interrogées quant à la qualité se reflète également nettement dans la durée de visionnage des chaînes.


Télévision – Immersion et information ensemble

Environ un tiers des personnes interrogées apprécie davantage le temps passé ensemble au cours des deux dernières années. Elles affirment que le temps passé ensemble devant la télévision leur est également devenu plus important. Il en va de même pour les jeunes. Comparativement à d’autres canaux d’images animées, la télévision, et donc aussi la publicité TV, est beaucoup plus regardée ensemble en compagnie d’autres personnes. Les utilisateur·trices de YouTube passent du temps seuls devant leur appareil, il n’y a donc aucun échange avec d’autres personnes.

Lorsqu’il s’agit des trois principaux besoins en matière d’utilisation de la télévision et de la vidéo, les éléments suivants sont les plus cités: «rester au courant des dernières informations», «élargir ses connaissances et ses compétences» et «se détendre après les obligations du quotidien.» La télévision est nettement choisie comme le meilleur média pour «l’immersion».


Tendance confirmée: la confiance envers les chaînes TV suisses s’accroît

Le besoin de «Swissness» à la télévision augmente. D’une part, l’intérêt pour les émissions, les films et les séries suisses a augmenté et, d’autre part, les chaînes TV suisses bénéficient d’un regain de confiance. La confiance dans une couverture médiatique neutre s’est encore accrue, en particulier dans le format d’émission d’informations. Certaines chaînes privées proposent une offre d’actualités pertinente, mais si l’on compare l’utilisation par rapport à l’«avant Covid-19», il apparaît nettement que seule la SRF est en mesure d’augmenter sa part de marché et sa portée nette pour les chaînes présentant des environnements d’actualités pertinents.


Les chaînes d’Admeira augmentent leur portée nette et leurs parts de marché

Les évaluations d’Instar Analytics montrent l’évolution de 2019 à 2021 des trois chaînes SRF (SRF 1, SRF zwei et SRF info) ainsi que de quelques chaînes privées. Il apparaît clairement que seule la SRF a globalement augmenté sa portée nette et ses parts de marché en prime time, tandis que les autres chaînes ont nettement perdu (voir ill. 3).

Illustration 3: diff. portée nette (PN) % et part de marché (PM) %, 2021 par rapport à 2019, Suisse alémanique, pers. 15-59 ans, 19-23h00, source: données TV Mediapulse (Instar Analytics), Suisse alémanique, groupes cibles 15-59, invités inclus, 2019 // 2021, toutes les plateformes, Overnight +7

Une évolution similaire s’observe également pour les petites chaînes de Suisse alémanique. Notre offre TV privée avec TRC et SWISS1 est gagnante, et nous sommes heureux de pouvoir annoncer la plus forte augmentation de part de marché et de portée de SWISS1 pour les petites chaînes.


Les jeunes regardent la télévision

Les films et séries suisses jouent un rôle important auprès du groupe cible des jeunes (15-34 ans). En Suisse alémanique, on observe également que le groupe cible jeune se détourne de certaines grandes chaînes et regarde de plus en plus les programmes de la SRF.

Mais ce n’est pas tout: alors que d’autres programmes sont regardés nettement moins longtemps par les jeunes, les chaînes de la SRF voient leur temps de visite augmenter. En Suisse romande aussi, le portefeuille TV d’Admeira marque des points et gagne nettement en portée nette et en parts de marché.


La TV a un impact, surtout pour les blocs publicitaires courts

Les blocs publicitaires courts sont l’un des principaux atouts des chaînes Admeira pour les annonceurs. C’est important pour une meilleure attention et un souvenir publicitaire plus marqué. Dans notre étude, nous constatons également que le prime time n’est pas seulement important en raison de la portée élevée. Les téléspectateur·trices affirment aussi être plus ouverts à la publicité le soir, car ils sont plus détendus. En outre, ils sont plus attentifs à la publicité avec des blocs publicitaires courts.


Résultats détaillés de l’étude

Plus d'infos et de réponses auprès de:

Fahrni Samuel
Samuel Fahrni

Research Specialist

Rüegg Yvonne
Yvonne Rüegg

Research Specialist